L'AFMC milite en faveur d'une action collective pour régler la crise des diplômés en médecine canadiens non jumelés (DMCnj)

OTTAWA, le 17 avril 2018Un nombre croissant et alarmant de diplômés des facultés de médecine canadiennes ne pourront accéder à un programme de résidence et achever leur formation afin de fournir aux Canadiens les soins dont ils ont besoin. Au total, 115 diplômés en médecine de l'année en cours n’ont pu être jumelés. Ce nombre englobe 46 étudiants qui se sont retirés après n’avoir pu être jumelés après le premier tour et 69 qui n'ont pas été jumelés après le second tour. Le nombre de diplômés non jumelés de l'année précédente a également augmenté, passant de 46 à 54. « Nous demeurons très préoccupés par le nombre de diplômés des facultés de médecine canadiennes non jumelés », affirme la Dre Geneviève Moineau, présidente-directrice générale de l'AFMC. « L'AFMC continuera de travailler en étroite collaboration avec les bailleurs de fonds pour s'attaquer à ce problème », affirme la Dre Moineau. 
 
Ces résultats confirment les préoccupations exprimées par l’AFMC dans son rapport sur la réduction du nombre de diplômés en médecine canadiens non jumelés (DMCnj), qui demande aux gouvernements provinciaux d'augmenter le nombre de postes de résidence disponibles et de veiller à ce que les postes désignés pour les DMC soient comblés par ces derniers. « La formation de nos médecins diplômés est fortement subventionnée par le gouvernement. Il s’agit-là d’un investissement dans nos effectifs médicaux futurs. Nous avons besoin de l'appui des bailleurs de fonds pour nous assurer que ces personnes brillantes et qualifiées accèdent à l’étape de la résidence puis de la pratique », affirme le Dr Michael Strong, président du Conseil d'administration de l'AFMC. 
 
L'AFMC tiendra une séance spéciale sur invitation à la fin avril, au cours de laquelle les dirigeants des facultés de médecine canadiennes, les organisations nationales d'apprenants et le service de jumelage seront réunis pour effectuer une analyse approfondie du jumelage de 2018 et pour élaborer une stratégie sur les prochaines étapes immédiates afin de continuer à réduire le nombre de diplômés en médecine canadiens non jumelés.
 
2018-04-17